COMPAGNIE ALEXANDRE LESOUËF (AVIGNON)

La compagnie de danse CAL a été créée en 2014

CAL questionne le monde. Elle est influencée par les relations humaines, base de construction de son travail et de ses recherches. Elle a une véritable démarche de réflexion et de création artistique engagée. 

La compagnie à travers ses pièces s’éloigne des prouesses techniques pour développer un univers personnel avec des mouvements narratifs et contemporains.

CAL puise son énergie dans la l’univers singulier du chorégraphe Alexandre Lesouëf, des liens qu’il entretient avec ses danseurs interprètes et tous ses soutiens artistiques.La richesse des échanges avec des directeurs de théâtre (comme La Factory, le Théâtre de l’Oulle, le Théâtre de Roseaux, le Théâtre Transversal, “l’Ardenome”…) permet à la compagnie de créer dans un milieu propice à la naissance de projets originaux nourris par de nombreux courants comme le théâtre, la musique, la performance artistique, la danse, la vidéo, la photo, les arts numériques. 

En effet, les regards extérieurs réguliers permettent d’améliorer sans cesse la singularité de l’univers d’Alexandre Lesouëf. 

A noter aussi que la compagnie a bénéficié de partenariats très importants pour son développement depuis sa création. Le CDC Les Hivernales a participé à ses recherches, son accompagnement et lui ont permis de travailler, améliorer et développer son univers.

Klap, Maison pour la Danse, Marseille a accompagné Alexandre Lesouëf dans la finalisation technique et de création lumière pour .Alt(er), la première pièce avec une série de spectacles pour le jeune public. 

A travers toutes ses pièces, CAL questionne l’être humain, sa place et son rôle au sein de la société. Loin de toute vocation philosophique, elle dessine le sensible de sa création, une remise en question du monde, de ce qui nous entoure.

“A travers mes pulsions créatives, je chorégraphie, mets en scène une création artistique engagée et viscérale.

La création contemporaine doit durer dans le temps, laisser un trace sur le public. Le moment présent, le moment de partage, du transfert d’informations et donc essentiel par la force du propos.

Il faut faire parler, il faut provoquer les sentiments autant qu’il en existe. Il faut lutter contre le beau, il faut lutter contre le moche. Il faut redéfinir nos attentes, nos convictions, nos sentiments. Il faut amener à, changer d’avis, ou même déplaire. Il faut plaire à ceux qui ne nous plaisent pas,et déplaire à ceux qui nous plaisent.
Partager toutes ces émotions, ces contradictions pour rendre possible l’émancipation d’une culture, de l’art sous toutes ses formes.”

L’art vivant est éphémère. Il a la force d’être puissant mais momentané: c’est devenu le leitmotiv de CAL. La Compagnie Alexandre Lesouëf construit son univers parfois absurde, parfois poétique. Cet univers peut par moment être violent, surprenant, dérangeant mais toujours dans un seul but : de questionner, de perturber la façon dont le monde se construit autour de nous, car nous sommes des électrons libres des émotions que nous créons. 

Alexandre-LesouëfAlexandre-Lesouef-pleure-realiteALTER-different-Alexandre-Lesouëfnsemble-vide-Alexandre-LesouëfPieds-danseuse-Alexandre-Lesouëf

Alexandre-Lesouef-Pleure-réalitéAlexandre-Lesouef-Pleure-réalité

"En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales"
Ok, j'ai compris